Le cochon d’Inde

  1. Serez vous un bon maître ?
  2. Comment le choisir ?
  3. Je prépare son arrivée
  4. Son alimentation
  5. Les bonnes règles

Il est doux et il a bon caractère, il ne mord pas, a peu d’exigences, mais il sait donner énormément d’affection. Ce sont sans doute ces raisons qui expliquent la longue amitié entre l’homme et le cochon d’Inde, même si ce sympathique petit animal n’a pas toujours été qu’un compagnon de jeu.

Aussi appelé cobaye, ce terme a pris le sens d’individu utilisé comme support d’expérience dans les laboratoires, étant donné l’habitude d’utiliser cet animal pour essayer de nouveaux médicaments.

En réalité, le nom « cobaye » dérive du mot portugais « cobaia », utilisé au Brésil dès le milieu du XVIIe siècle, terme que l’on retrouve aussi dans un précedent nom scientifique latin qui designait ce petit animal « cavia cobaya ».

Mais pourquoi « cochon d’inde  » ?

« Cochon » est certainement dû à son corps trapu qui rappelle celui d’un petit cochon, tandis que « Inde » rappelle son origine exotique sud-américaine.

Avant d’acheter un cochon d’Inde, chaque futur propriétaire devrait se poser au moins les dix questions suivantes.

1. Serez vous un bon maître ?

Si votre réponse à chaque question est oui, il n’y a pas de doute, vous pourrez lui offrir une vie heureuse et confortable en votre compagnie.

Si en revanche vous répondez non a plusieurs de ces questions, il faudrait mieux réfléchir encore un peu.

  1. Disposez vous d’une heure au moins par jour pour le nourrir, nettoyer sa cage et jouer avec lui ?
  2. S’il reste seul à la maison, le cochon d’Inde souffre de solitude. Etes vous prêt à lui acheter un copain pour qu’il ne se sente pas seul ?
  3. Y a-t-il dans l’appartement une pièce silencieuse et calme où installer sa cage ?
  4. Etes-vous prêt à le laisser se promener en liberté à la maison, un peu tous les jours ?
  5. Y a-t-il à la maison une pièce sûre ou il ne pourra pas se blesser ni causer de dégâts?
  6. Parviendriez vous à garder votre calme s’il salit la maison ?
  7. Pendant les vacances, pouvez-vous l’emmener avec vous ou trouver une solution pour lui ?
  8. S’il y a un autre animal à la maison, aurez-vous l’envie et le temps de les aider à s’entendre?
  9. L’idée d’avoir un cochon d’Inde plaît-elle à toute la famille ?
  10. Etes-vous sûr qu’il n’y a personne dans la famille qui est allergique aux poils de cochon d’Inde ?

2. Comment le choisir ?

Le regard perçant, l’oeil vif, curieux de tout ce qui se passe autour de lui, le poil épais, propre et régulier, le corps rond, ni trop maigre, ni trop gros, les incisives régulières et bien alignées: voici les caractéristiques d’un cochon d’Inde en bonne santé.

Par contre, un cobaye qui demeure dans un coin, sans faire attention à ce qui l’entoure, le regard figé et le poil ébouriffé pourrait avoir un problème.

Quand au caractère, il suffit de regarder ce qu’il fait lorsque vous vous approchez. Si, au lieu de se laisser prendre tranquillement dans les bras, l’animal prend peur et commence à courir dans tous les sens, cela veut dire qu’il est peu habitué à la présence de l’homme et que, pour l’apprivoiser, il va falloir faire preuve de beaucoup de patience.

  • Mâle ou femelle ?

Si l’on décide d’acheter un seul cochon d’Inde, peu importe que ce soit un mâle ou une femelle, car le caractère et le comportement sont les mêmes. La seule différence est que le mâle est un peu plus gros.

Cependant, si l’on choisit une femelle, il vaut mieux vérifier auprès du vendeur qu’elle n’a pas été en cage en compagnie d’un mâle car, dans le cas contraire, on risque de se retrouver, au bout de quelques semaine, avec toute une nichée de cochon d’Inde à la maison alors su’on croyait n’en avoir qu’un seul !

  • L’âge idéal :

L’idéal est d’adopter un cochon d’Inde âgé de 5 à 6 semaines. En effet, les animaux trop jeunes, qui n’auraient pas encore été sevrés, pourraient avoir quelques difficultés à manger tout seul.

En revanche, des cobayes plus âgés qui auraient grandi dans une animalerie et ne sont pas habitués à se laisser toucher risqueraient de s’adapter moins facilement à la vie domestique.

  • Seul ou en couple ?

A l’état naturelle, les cochon d’Inde vivent en petits groupes, composés d’un mâle, le chef, de ses « femmes » et de leurs petits.

Les membres du groupe demeurent toujours près les uns des autres et accomplissent ensemble leurs activités, parceque le contact réciproque les rassure et leur donne un sentiment de protection.

Donc, si cela est possible, il est toujours préférable de prendre au moins de cochon d’Inde et de les mettre dans la même cage.

Mieux vaut choisir deux animaux du même sexe, à moins que l’on ait envie d’agrandir la famille rapidement.

Deux femelles s’entendent très bien, de même que deux mâles s’ils sont ensemble depuis qu’ils sont petits et à condition qu’il n’y ait pas de femelle dans les parages, car, dans ce cas, c’est inévitable, ils se battront en duel !

3. Je prépare son arrivée:

Une fois arrivée chez vous, il pourrait être effrayé, il va devoir s’habituer à son nouvel environnement. Il lui faudra du calme, de la patience et beaucoup de tendresse pour l’aider à se rassurer.

Certes, il est difficile de résister à la tentation mais, quand il sera là, il faut absolument éviter de le mettre tour à tour dans les bras de chaque membres de la famille, ou même de le forcer à accepter les câlins et les caresses. Il vaut mieux le mettre dans sa cage et le laisser tranquille quelques heures, de façon qu’il s’habitue et qu’il ait le temps de s’adapter à sa nouvelle maison.

  • Sa cage :

Les cochons d’Inde aiment courir, se poursuivre lorsqu’ils ont la possibilité de le faire. Sa cage devra donc privilégier l’espace.

Si nous voulons vraiment rendre heureux notre animal, nous devons en choisir une qui mesure AU MINIMUM 50×100 cm, sans oublier d’augmenter ses dimensions s’il y a plus d’un animal. Bien évidement, plus elle est grande, mieux c’est !

Les meilleures cages sont celles en plastique ou en métal, robustes, faciles à ouvrir et dotées d’un fond à bords relevés, pour éviter que la litière et la paille ne tombent sans cesse par terre.

Il est aussi important que la cage soit facile à nettoyer car, si l’opération est trop compliquée, vous risquez de ne pas avoir envie de le faire aussi souvent que nécessaire, alors que la propreté est très importante pour le bien être de votre cochon d’Inde.

Plus il aura d’espace, plus il aura envie de jouer et d’explorer 😉

  • Parc pour cochons d’Inde, avec Échelle, Enclos, Clôture modulaire, en Plastique, pour Hamsters, Lapin, Petits Animaux, Transparent LPC03W
  • Design DIY Portable Clôture pour Petits Animaux, Enclos Modulable pour Petits Animaux avec Connexion, Tapis Antidérapant, Attache de Câble, Usage Intérieur pour Chiots, Lapins, Noir (36 Panneaux)

Pour cet enclos modulable, il est important de mettre un revêtement sur les grilles qui forment les étages ainsi que sur l’échelle afin que le cochon d’Inde ne se fasse pas mal aux pattes ou ne se coince les griffes dedans (Il existe,par exemple, des tapis en chanvre).

  • La litière :

Le fond de la cage doit être recouvert d’une épaisse couche d’un matériaux souple et absorbant, ni poussiéreux ni irritant.

Attention: Le fond de la cage ne doit pas être grillagé car les pattes du cochon d’Inde pourraient s’y coincer et il pourrait se blesser.

Les litières les plus adaptées sont :

  • La litière de fibres de bois non résineux: Pour remplacer la litière de copeaux toxiques, les marques misent enfin sur les litières de fibres de bois provenant d’arbres non résineux.
  • La litière de chanvre: Réalisée à base de tiges de chanvre textile, elle n’est pas toxique. Elle convient donc parfaitement aux rongeurs sensibles des voies respiratoires. Elle est moins confortable que les autres litières, car elle se présente sous la forme de petits brins plats. Ces derniers ne collent pas aux poils ni aux pattes et ne dégagent pas de poussières. L’inconvénient est qu’elle n’est pas très absorbante, ce qui peut poser problème pour les cochons d’Inde, car ces rongeurs urinent beaucoup.
  • La litière de maïs: Bonne alternative aux copeaux de bois. Elle se présente sous la forme de petites boulettes de rafles de maïs, ou de petits copeaux. Elle n’est pas poussiéreuse, ne dégage pas d’odeur et est assez absorbante.
  • La litière de cellulose: Excellente litière,les fibres de cellulose sont 2 à 3 fois plus absorbantes que les copeaux. Ces « flocons » sont aussi très doux, et donc très confortable. La litière de cellulose n’est pas poussiéreuse. Issue de carton recyclé, elle est également biodégradable, ce qui en fait la litière la plus écologique et respectueuse de la planète.
  • Le textile “polaire”: Le polaire reste toujours sec en surface. Et il est facile à nettoyer en machine et sèche très vite. Il faut toujours mettre quelque chose d’absorbant en dessous, comme des serviettes de bains, à changer régulièrement. Avec ce système, plus de litière à jeter et à acheter sans arrêt ! Cependant, il faut faire des lessives plusieurs fois par semaines et être bien organisé, pour avoir toujours des textiles propres pendant que les autres sont au lavage ou en train de sécher.
  • Le tapis absorbant : Une solution de plus en plus populaire auprès des « parents » de cochons d’Inde. Le dessus est un genre de “fourrure” de polyester, et le dessous est une trame en latex. L’avantage de ce tapis, c’est qu’il reste sec en surface : l’urine n’est pas absorbée par les fibres, elle est drainée au fond du tapis, à travers les rainures en latex. Il est lavable et réutilisable.

Attention: Il faut éviter les litières pour chat: le gravillon est trop grossier pour les petites pattes délicates du cochon d’Inde et vous auriez l’impression que votre petit compagnon « marche sur des œufs ».

  • La maison :

Dans sa cage, il doit toujours y avoir une petite maison. Le cochon d’Inde n’est pas seulement très timide, il est aussi très prudent par nature et, lorsqu’il ne se sent pas en sécurité, il a besoin d’un endroit ou s’abriter.

Elle peut être construite avec plusieurs matériaux: ce qui est important, c’est de vérifier qu’il ne sont pas toxiques, qu’il n’y a pas d’objets dangereux (des bouts de scotch qu’il pourrait avaler par exemple) ou de choses qui pourraient le blesser (clous, échardes etc).

  • Les accessoires:

Une gamelle d’eau est indispensable. Pensez à en acheter une assez lourde afin que le cochon d’Inde ne puisse pas la retourner. En fonction de votre cage, vous pourrez l’accrocher à une paroi afin que l’eau reste toujours propre. Bien évidement, il faut qu’elle soit assez basse pour que votre animal y ai facilement accès.

Parmi les accessoires, il y a aussi les râteliers pour le foin et les légumes et les récipients pour la nourriture, de préférence en terre cuite (ils sont plus stables et se renversent moins facilement). Les râteliers à foin éviteront que votre animal ne fasse ses besoins dessus et les mange ensuite…

S’il y a suffisamment de place dans la cage, on peut y mettre des jeux pour que l’animal puisse s’amuser à grimper dessus ( il faut veiller à ce que les jeux ne soient pas trop haut ni trop dangereux pour le cochon d’Inde): c’est un très bon exercice pour ses muscles et ça l’aide à user ses ongles.

 Rongeurs Taniére XL Bois massif d’épicéa, non traité / Dispose d‘un grand espace de repos, de deux grandes entrées et d‘un râtelier à foin couvert:

4. Son alimentation:

  • Le foin:

C’est sans doute l’aliment le plus important: il doit être frais, composé d’un mélange d’herbe, bien conservé, sans trace de moisissure et débarrassé des grosses brindilles qui pourraient blesser ses yeux ou sa bouche. Il est important de le mettre dans un râtelier à foin.

Les légumes:

  • Aubergine
  • Brocoli
  • Céleri branche
  • Céleri rave
  • Choux chinois
  • Concombre
  • Courgette
  • Fanes de carottes
  • Fanes de fenouil
  • Fane de radis
  • Fenouil
  • Poivron
  • Radis
  • Roquette
  • Tomate
  • La verdure:
  • Feuilles de fraisier
  • Feuilles de framboisier
  • Feuilles de noisetier
  • Herbe
  • Ortie
  • Pissenlit
  • Herbes aromatiques:
  • Angélique
  • Coriandre
  • Menthe
  • Fenouil aromatique
  • Les fruits:
  • Abricot
  • Nanans
  • Clémentine
  • Fraises
  • Framboise
  • Kiwi
  • TOXIQUE:
  • Ail
  • Avocat
  • Ciboulette
  • Fanes de betterave
  • Laitue
  • Oignon
  • Poireau
  • Pomme de terre
  • Rhubarbe
  • Oseille
  • Sarriette
  • Sauge
  • Figue
  • Les graines:

L’aliment en granulés n’est qu’un complément et ne constitue pas la nourriture principale.

5. Les bonnes règles :

  • Les horaires:

Les cochons d’Inde n’ont pas d’horaire fixes pour manger et , surtout, ils aiment prendre plusieurs repas pendant la journée. Il faut, par conséquent, que votre petit compagnon ait toujours un peu de nourriture à sa disposition.

  • Les quantités:

Le foin et l’herbe peuvent être donnés à volonté car les cochons d’Inde on besoin de manger très souvent. Pour les légumes, le cochon d’Inde adulte aura besoin de 300g de légumes frais par jour. En ce qui concerne les fruits, c’est différent: ils doivent être donnés de temps en temps et coupés en petits morceaux ou en quartiers.

Si il a tendance à grossir, il faudra réduire sa ration de fruits.

  • Attention aux changements:

Proposer des nouveaux « plats » n’est pas chose aisée. Le cochon d’Inde doit s’habituer aux nouveautés tout doucement et surtout, sans que nous perdions espoir: en effet, il faut parfois plusieurs jours ou plusieurs semaines avant qu’il accepte de manger un aliment qu’il ne connait pas.

https://marketing.net.zooplus.fr/ts/i3971185/tsc?typ=r&amc=con.zooplus.494362.487364.141006&tst=!!TIMESTAMP!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s