Pododermatite du lapin

  1. Qu’est ce que la pododermatite du lapin ?
  2. Quels sont les signes cliniques ?
  3. Quel traitement ?

1. Qu’est ce que la pododermatite du lapin ?

Les pododermatites (ou maux de pattes), sont fréquentes chez les lapins.

Au départ, la pododermatite se manifeste par une dépilation et une rougeur du dessous des pattes. La gêne n’est pas toujours immédiatement visible. Cette affection discrète passe souvent inaperçue dans les premiers stades.

On distingue trois stades :

– stade 1 : inflammation touchant l’épiderme sous forme de petites zones rondes,
– stade 2 : inflammation touchant l’épiderme et le derme sous forme d’ulcères,
– stade 3 : inflammation touchant l’épiderme, le derme, les tendons musculaires, voire l’os.

Elles sont quasiment toujours provoquées par l’état du revêtement dans lequel vit le lapin:

  • Sol grillagé à maille trop fines (coupantes) ou trop larges;
  • litière insuffisante ou humide et souillées;
  • plancher abrasif (béton), ou lisse (bitume);

D’autres causes peuvent être responsables:

  • L’obésité et le surpoids;
  • l’inactivité ( cage trop petite par exemple);
  • Une douleur chronique (arthrose par exemple) des pattes arrières ou de l’arrière-train qui empêche l’animal d’avoir une position normale de ses pattes sur le sol au repos.

2. Quels sont les signes cliniques ?

Il existe 4 formes de pododermatites :

  • La forme eczémateuse: Benigne, elle se caractérise par un eczéma suintant de la voûte plantaire.
  • La forme érythémateuse: Sèche et douloureuse, elle est due à un grillage inadéquat.

Si ces deux formes de pododermatite ne sont pas soignées, elles évoluent vers les deux formes suivantes:

  • La forme abcédative: Staphylococcus sp., Streptococcus sp., Pasteurella sp, abcédation des pattes avec lymphadénopathie (atteinte des ganglions lymphatiques qui augmentent de volume, peuvent devenir douloureux, inflammés) puis sépticémie mortelle.
  • La forme nécrobacillaire: Rare et grave, elle est d’allure plutôt chronique et incurable.

3. Quel traitement ?

Pour prévenir la maladie:

  • Proscrire les sols grillagés;
  • mettre à disposition une litière saine, abondante, et fréquemment nettoyée. La litière végétale (maïs ou de préférence paille de chanvre brisée) est celle qui présente le plus d’avantages;

Traitement médical:

  • Topique: eau de dalibour, acide picrique, talc, acide borique, Dermaflon;
  • Bains antiseptiques si abcédation.

Voici un exemple de soin naturel que vous pouvez faire à votre lapin pour le soulager: ( recette trouvée sur http://www.lafermededoudou.com)

Pour cela, il vous faut seulement:

  • Argile verte surfine,
  • eau,
  • un bol en plastique,
  • un pinceau
  • Du sopalin ou une compresse.

Mélanger l’eau et l’agrile afin d’obtenir une patte assez fluide puis en étaler sur les pattes de votre lapin.

Éponger ensuite le « surplus » d’humidité avec un sopalin ou une compresse.

Inutile de le rincer, le soin part tout seul. Il n’est pas dangereux pour votre lapin en cas d’ingestion.

Selon l’avancée de la pododermatite, vous pouvez faire ce soin deux fois par jour pendant une semaine.

Voici les résultats de ce soin au bout d’une semaine:

1er jour
Après 7 jours de soin matin et soir

https://marketing.net.zooplus.fr/ts/i3971185/tsc?typ=r&amc=con.zooplus.494362.487364.141006&tst=!!TIMESTAMP!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s