La teigne

1. Définition:

Mycoses cutanées affectant la peau et les phanères*, provoquées par le développement infectieux de champignons: les Dermatophytes, qui sont caractérisés, à l’état parasitaire, par leur adaptation aux tissus contenant de la kératine ( peau et phanère, poils et griffes).

*Phanères: Production épidermique apparente (poils, plumes, écailles, griffes, ongles, dents).

2. Quels sont les champignons responsables ?

Il en existe de nombreuses espèces, dont la plupart est capable de parasiter divers mammifères : les chats et les chiens bien sûr, mais aussi les chevaux, les bovins, les rats, les souris, les cobayes, les lapins… et l’Homme.

  • Microsporum canis:

Responsable d’environ 90% des teignes du chien et 98% des teignes du chat en France

  • Trichophyton mentagrophytes:

Responsable d’environ 10% des teignes du chien. Cette espèce est responsable de lésions inflammatoires de teignes.

  • Microsporum gypseum:

Champignon plus rare en France.

  • Microsporum persicolor:

Le « réservoir » est le pelage des petits mammifères sauvages.

  • Beaucoup plus rarement, d’autres dermatophytes peuvent contaminer les chiens: Trichophyton erinacei (hérisson), Trichophyton verrucosum (bovin).

3.Contamination:

Les teignes sont très contagieuses.

La contamination se fait par passage d’un animal teigneux ou, à partir du sol, de spores (arthrospores) vers un carnivores réceptif (ou l’homme). La contagion peut donc être directe ou indirecte.

Les facteurs de réceptivité jouent un rôle important dan l’apparition des lésions après contamination:

  • Le champignon plus ou moins pathogène pour l’espèce considérée,
  • L’espèce,
  • La race,
  • L’âge: Les jeunes chatons de moins de 6 mois et les chiots de moins d’un an sont les plus contaminés. Aussi, les chats à poils longs (comme le persan), sont prédisposés à développer une teigne à M. canis, en particulier dans les chatteries.
  • Les sujets immunodéprimés (Felv, FIV) peuvent aussi présenter une infection sévère à M. canis.

4. Les symptômes:

Les signes de la teigne sont très polymorphes.

La lésion typique est « taillée à l’emporte pièce » dans le pelage, d’évolution lentement centrifuge et d’un diamètre de 1 à 8 cm.

Elle se recouvre rapidement de squames grisâtres donnant un aspect poudreux à la teigne microscopique.

Les lésions sont localisées sur tout le corps avec une plus grande fréquence pour les régions dorsales et sur la tête.

Chez les chiens et chats à poils longs, la mise en évidence des lésions doit se faire à rebrousse poils.

Il arrive que d’autres formes cliniques apparaissent:

  • Alopécie croûteuse sur la face de l’animal: pourtour des yeux, lèvres, chanfrein.
  • Alopécie plus diffuse, accompagnée de séborrhée et de collerettes épidermiques et localisées sur le corps, les membres, les doigts et la queue.
  • Alopécie régionale, voire généralisée, imitant chez le chat une alopécie extensive.
  • Kérion*, plus fréquent chez le chien, donnant lieu à une forme suppurative avec infection bactérienne concomitante possible. Le kérion est essentiellement localisé à la tête, notamment au pourtour des lèvres, au chanfrein et au front. Le tégument parasité est rouge vif, tuméfié, en relief par rapport à la peau saine, formant un macaron circulaire saillant.
  • Dermatite miliaire chez le chat.

L’évolution des teignes est longue:

  • L’incubation dure 8 à 10 jours
  • L’extension des lésions 15 à 20 jours
  • La lésion se maintient stationnaire 15 à 30 jours
  • Le processus se termine par la repousse des poils en 2 à 3 mois.

5. Le traitement:

  • Les mesures hygiéniques:

Elles ont pour but d’éviter la dispersion des spores, donc l’extension de la mycose et sa contagion.

Pour cela, il faut tondre les animaux infectés dans la mesure du possible et brûler les poils.

Enfin, l’animal infecté doit être isolé pour limiter au maximum la contagion.

  • Traitement local:

Certaines Dermatophyties, très localisées, ont tendance à guérrir spontanément, surtout chez les jeunes chiens.

Mais dans la quasi-totalité des cas, il faut conduire un traitement rigoureux, et tous les animaux du foyer doivent être traités, qu’ils soient porteurs ou non de lésions.

Le traitement de la teigne chez le chien passe par des applications locales d’un médicament fongicide (c’est-à-dire qui tue les champignons), et éventuellement des produits antifongiques administrés par voie orale.

Ces traitements doivent être prodigués sur une période d’environ 4 semaines pour éviter les récidives, même si les lésions disparaissent plus rapidement.

  • Traitement de l’environnement:

Il est essentiel de traiter l’environnement dans lequel l’animal atteint de la teigne vit car les spores peuvent survivre jusqu’à un an!

Pour cela, il vous faut passer l’aspirateur régulièrement et minutieusement et brûles sacs ( ou bien désinfecter les bacs des aspirateurs sans sac).

Vous pouvez utiliser de la chlorhéxidine, de l’eau de javel ou encore de l’énilconazole (l’énilconazole est un antimycosique de synthèse, très actif contre les dermatophytes.) sur les surfaces à nettoyer au moins 1 fois par semaine.

https://marketing.net.zooplus.fr/ts/i3971185/tsc?typ=r&amc=con.zooplus.494362.487364.141006&tst=!!TIMESTAMP!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s