Dysplasie de la hanche

  1. Qu’est ce que la dysplasie ?
  2. Les symptômes de la dysplasie
  3. Le dépistage de la dysplasie
  4. Comment se soigne la dysplasie de la hanche chez le chien ?
  5. Qualité de vie d’un chien dysplasique

1. Qu’est ce que la dysplasie ?

La dysplasie de la hanche (ou dysplasie coxo-fémorale) est une affection congénitale à composante héréditaire polygénique liée à un nombre important de gènes. Elle est caractérisée par un développement anormal de l’articulation coxo-fémorale.

Elle se produit au niveau de l’articulation et se manifeste par une asymétrie de la tête du fémur avec la cavité de l’os du bassin qui doit normalement l’accueillir.

Cette pathologie touche principalement les chiens de races grandes et géantes: Saint-Bernard, Rottweiler, Labrador, Berger allemand, Berger australien, Dogue de Bordeaux etc.

La dysplasie de hanche existe aussi chez des races de plus petit standard : bulldog anglais, caniche, cocker, épagneul breton, springer

La dysplasie coxo-fémorale entraîne dans la quasi totalité des cas le développement d’une arthrose de la hanche. L’arthrose handicape le chien dans la mobilité de son articulation, et entraîne des boiteries plus ou moins précoces allant jusqu’à une impotence sévère, qui peut survenir très jeune.

Il existe plusieurs facteurs responsables de la dysplasie:

  • La prédisposition de certaines races,
  • L’hérédité: Une prédisposition héréditaire est à l’origine de l’apparition de cette affection, ce qui ne signifie toutefois pas que le chien développera avec certitude une dysplasie de la hanche.
  • L’obésité,
  • Une croissance trop rapide,
  • Une mauvaise alimentation du chiot: Une alimentation adaptée aux chiots est essentielle durant la croissance. Respectez toujours le schéma alimentaire. Une suralimentation et une prise de poids trop rapide sont des facteurs de risque favorisant l’apparition d’une dysplasie de la hanche
  • Une activité sportive inappropriée du chiot pendant sa croissance: Une activité physique suffisante et contrôlée est importante. Laissez votre chiot bouger suffisamment afin qu’il puisse développer ses muscles, mais n’exagérez pas et soyez prudent lors de mouvements explosifs.

2. Les symptômes de la dysplasie:

La symptomatologie peut schématiquement être diviser en deux phases:

  • Première phase:

Plutôt dominée par la douleur, elle s’observe chez le chien en fin de croissance et se traduit par des symptômes allant d’une simple gêne à une perte partielle ou totale des fonctions d’un membre:

  • Démarche anormale « roulante »: jarrets serrés, refus de trotter, sauts de lapin, l’arrière-train se dandine exagérément, démarche avec le dos arrondi, …,
  • Refus de sauter ou de faire de l’exercice,
  • Difficulté à se lever
  • Boiterie constante,
  • Epaule incurvée,
  • Claquement osseux audible,
  • Limitation articulaire et douleur à la manipulation forcée.
  • La seconde phase:

Elle survient vers l’âge de 3 ans.

Aux symptômes cités plus haut, se rajoute la manifestation de la douleur à cause de l’apparition de l’arthrose.

3. Le dépistage de la dysplasie:

La dysplasie peut être diagnostiquée radiologiquement très tôt, vers l’âge de 5-6 mois.

En revanche, les examens systématiques officiels visant au dépistage de l’affectation sont réalisés plus tardivement, vers 12 mois.

dysplasie

La lecture consiste à apprécier la forme des têtes fémorales, l’enserrement de cette même tête par l’acétabulum, la congruence (rapport entre les surfaces articulaires) de l’articulation, repérer les éventuels signes visibles d’arthrose (ostéophytes,…), et la laxité de l’articulation, mesurée principalement par l’angle de Norberg Olsson.

La Fédération canine internationale (FCI) retient actuellement une classification en 5 stades:

 A : indemne

 B : exempt de dysplasie mais l’inter ligne articulaire est non parallèle

 C : dysplasie légère, subluxation modéré

 D :dysplasie avec subluxation, ostéophytes, déformation de la tête fémorale

 E : dysplasie sévère : idem D avec luxation.

4. Comment se soigne la dysplasie de la hanche chez le chien ?

Un animal qui présente une dysplasie doit avoir un suivi vétérinaire régulier toute sa vie.

Il existe deux sortes de traitement:

1.Le traitement palliatif:

  • Médical: L’animal à recours à des cures antalgiques plus ou moins longues.
  • Chirurgical: Myectomie des pectinés (Ablation d’un muscle, totale ou partielle/Le muscle pectiné est un muscle de la loge médiale de la cuisse).

L’exérèse de la tête fémorale peut donner de bons résultats:

La résection de la tête et du col fémoral est une intervention chirurgicale qui permet de réduire la douleur de votre animal
au niveau de la hanche. La chirurgie est particulièrement adaptée aux chiens de petits et moyens formats et aux chats.

2. Le traitement conservateur:

  • Varisation « dérotation » du fémur: Il s’agit d’une intervention chirurgicale destinée à corriger une anomalie de rotation du fémur.
  • La Triple Ostéotomie du Bassin (TOB): Elle consiste à modifier l’articulation de la hanche en changeant l’orientation de la partie rattachée au bassin (cavité articulaire du bassin appelée acétabulum).

Le chirurgien va créer trois fractures (appelées ostéotomies) du bassin (dans les os ilium, ischium et pubis), et réparer ces fractures « provoquées » en posant une plaque et après avoir changé l’orientation de la cavité articulaire. Cette technique permet de rétablir une articulation de la hanche plus proche de la normale évitant ainsi la douleur et le développement arthrosique (voir schéma au dessus).

  • Une prothèse de hanche: Elle est recommandée pour les chiens pour soulager la douleur et / ou l’invalidité associée à une maladie de la hanche, le plus souvent lors de dysplasie coxo-fémorale.

5.Qualité de vie d’un chien dysplasique:

Si la dysplasie de hanche est bien suivie et que les bonnes décisions sont prises au fur et à mesure de l’évolution, un chien dysplasique peut vivre une vie entière, avec une bonne qualité de vie.

90% des triples ostéotomies de bassin (TOB) pratiquées au bon âge et sur un bon candidat, conduisent à un bon résultat (boiterie rare). Il en est de même pour la prothèse de hanche.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :