Les pathologies chez les rongeurs

  1. Reconnaître un animal malade
  2. Les problèmes de peau
  3. Les affections digestives
  4. Les affections respiratoires
  5. Les affections de l’œil
  6. Les affections nerveuses
  7. La myxomatose

Dans cet article, je vais vous parler des différentes pathologies chez les rongeurs.

Il faut savoir qu’un rongeur malade est très difficile à soigner. La prévention est donc fondamentale.

1.Reconnaître un animal malade:

Un animal malade reste immobile, son poils est terne, il ne mange plus et a tendance à se cacher.

Il faut examiner votre rongeur: l’anus pour voir s’il n’est pas souillé par une diarrhée, la respiration, les yeux et les pattes.

2.Les problèmes de peau:

Les parasites:

  • Puces,
  • Champignons, qui entraînent la teigne,
  • Acariens responsables de la gale,
  • Les poux.

La perte de poils:

  • Teigne: entraîne des lésions rondes sans poils, sans démangeaisons,
  • La gale: provoque des démangeaisons, des croûtes épaisses, des boutons rouges marqués d’un point noir et d’une dépilation,
  • La femelle en fin de gestation: avant de mettre bas, la femelle s’arrache les poils pour faire son nid,
  • Les carences alimentaires et vitaminiques ont pour conséquence une chute de poils diffuse mais permanente.

Les infections de la peau:

  • Les abcès sont courants chez le lapin et le cochon d’Inde. Il se forme une grosse boule molle et chaude remplie de pus. Les abcès sous les pattes sont dues aux mauvaises conditions d’hygiène.

3.Les affections digestives:

La pathologie dominante est la diarrhée et le fait que l’animal ne s’alimente plus.

La malocclusion des dents:

Cette affection est très fréquente chez le lapin, le cobaye et le hamster. L’animal ne s’alimente plus et bave car ses dents poussent et ne s’usent plus en permanence comme c’est le cas en temps normal grâce aux frottements des mâchoires l’une contre l’autre.

Lorsque les mâchoires ne sont pas en face l’une de l’autre (malocclusion), les dents ne se touchant pas, ne peuvent pas s’user. Il faut alors couper les dents avec une grosse pince.

Les diarrhées bactériennes :

  • Colibacillose ou diarrhée du sevrage, plus fréquente chez les jeunes,
  • La salmonellose (le chinchilla y est particulièrement sensible),
  • La maladie de Tyzzer chez les souris et hamster: due à un bacille, elle entraîne la mort en 24h. Ce bacille peut survivre plus d’un an à la température ambiante, il faudra donc une hygiène et désinfection soutenue pour en venir à bout dans vos cages. L’incubation peut mettre de 10 jours à 3 semaines maxi. Les symptômes sont: léthargie, le pelage rugueux et ébouriffé, les yeux clos, l’anorexie, en quelques heures l’atteinte semblera squelettique, colonne vertébrale visible à l’œil nu et torsion anormale du squelette et la diarrhée plus ou moins importante. Les animaux atteints s’isolent dans un coin.

Les diarrhées alimentaires (ou entérotoxémie):

Elles sont dues à une alimentation trop fraîche ou à un changement de nourriture trop rapide.

Les diarrhées virales:

Elles se rencontrent essentiellement chez les souris.

Les trichobézoards:

Ce problème se rencontre surtout chez le cochon d’inde et le chinchilla. C’est une accumulation de poils dans l’estomac qui entraîne une constipation. Il faut alors donner à l’animal de l’huile de paraffine.

4.Les affections respiratoires:

Le coryza:

On le rencontre surtout chez le lapin, le cobaye et le hamster. Les symptômes sont un écoulement du nez et des yeux, et des éternuements.

Les pneumonies:

Elles sévissent surtout chez la gerbille et le hamster. L’animal présente des difficultés respiratoires, une toux profonde et ne mange plus.

5.Les affections de l’œil:

Ce sont essentiellement les conjonctivites, qui se traduisent par un écoulement et une rougeur de l’œil. Elles peuvent êtres dues à une allergie à la litière, à la paille, à l’action d’une bactérie suite à un coup de griffe ou à une carence en vitamine A.

6.Les affections nerveuses:

Elles sont très fréquentes chez le cobaye et entraîne malheureusement une mortalité importante. Les symptômes sont:

  • L’animal penche la tête
  • Il tombe sur le côté

La paralysie complète est souvent due à un virus.

Les erreurs d’alimentation sont souvent à l’origine de ces affections.

La méningite du cobaye: déséquilibre, tremblements et convulsions qui entraîne une mort en 24h.

Le torticolis du cobaye: La tête est portée sur le côté. Une otite peut en être la cause.

Les crises d’épilepsie: elles sont plus fréquentes chez le chinchilla et le cochon d’inde. L’animal a des convulsions, perd connaissance. La crise dure une dizaine de minutes puis le rongeur reprend ses esprits

La myxomatose:

La myxomatose sévit essentiellement chez le lapin.

Elle est due à un virus qui est lui même transmit par un moustique.

Il existe un vaccin à faire dès 2 mois. Des rappels sont nécessaires tous les 6 mois.

Les symptômes sont:

  • Lésions autour des yeux qui gonfles
  • Lésions croûteuses sur le corps.

https://marketing.net.zooplus.fr/ts/i3971185/tsc?typ=r&amc=con.zooplus.494362.487364.141006&tst=!!TIMESTAMP!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s