Parvovirose chez le chien

  1. Qu’est ce que la Parvovirose?
  2. Les symptômes
  3. Traitement
  4. Prévention
  5. Mesures hygiéniques

1.Qu’est ce que la Parvovirose ?

Parvovirose, parvovirus

La parvovirose est une maladie virale fréquente et particulièrement dangereuse pour les chiots, caractérisée cliniquement par une gastro-entérite souvent hémorragique.

Certains la considèrent comme une variante de la panleucopénie du chat.

Fréquente chez le jeune chien, la parvovirose est également une maladie d’élevage responsable de mortalité entre 4 et 6 semaines.

Elle est due à un virus appelé Parvovirus (ce virus est apparenté à celui du typhus du chat). Elle se transmet principalement par voie orale, soit par contact direct avec un chien malade, soit de manière indirecte par les selles ou les vomissements infectés. Le virus résiste plusieurs mois dans l’environnement.

La période d’incubation est de 3 à 5 jours.

La propagation du virus par un chien infecté cesse dès la guérison, c’est à dire environ 14 jours après le début de la maladie.

Ce virus peut toucher tous les chiens, mais les chiots âgés de 6 semaines à 6 mois en sont le plus souvent victimes. Il peut survenir à n’importe quel âge si le chien n’est pas vacciné.

Certaines races prédisposées, notamment les rottweilers, font des formes plus graves de la maladie, y compris à l’âge adulte.

L’homme peut véhiculer le parvovirus par l’intermédiaire de ses chaussures ou bien ses habits.

La maladie varie selon l’âge du chien contaminé:

  • Chiot de moins de 2 semaines : inflammation du cœur qui peut être responsable de la mort subite du chiot
  • Chiot de plus de 2 semaines : graves lésions de l’intestin, vomissements, diarrhée sévère souvent accompagnée de sang
  • Chien adulte : la plupart du temps, la maladie est inapparente et le chien ne présente aucun symptôme.

Les chiots nouveaux-nés ou âgés de quelques semaines sont généralement vite emportés par la maladie, avec parfois en plus une inflammation du muscle cardiaque (myocardite). La mortalité est forte chez les jeunes chiens âgés de moins de six mois. Les adultes résistent mieux, mais peuvent mourir aussi, ou du moins être sévèrement touchés, et nécessiter des soins intensifs et parfois longs, avant de s’en sortir.

2.Les symptômes :

Les symptômes apparaissent 5 à 10 jours après l’exposition au virus.

Une fois ingéré, le virus se multiplie dans les premiers tissus lymphoïdes qu’il rencontre (amygdales, pharynx, intestin…) avant de se répandre dans tout l’organisme (virémie), après seulement trois jours de présence.

Une parvovirose classique débute par un vomissement mousseux.

Viennent ensuite les manifestations dysentériques: émission de selles grises/jaunes, qui dans les cas plus graves, sont foncées, nauséabondes et hémorragiques.

Le chien est en proie à des douleurs abdominales. Il refuse de s’alimenter mais souvent, il cherche à boire.

Dans les cas graves, il existe une hyperthermie (fièvre) ou une hypothermie accompagnée d’une déshydratation importante.

Pour résumer, les symptômes sont:

  • Fièvre
  • Déshydratation
  • Vomissement
  • Abattement
  • Perte d’appétit
  • Sang dans les selles
  • Dans de rares cas, troubles cardiaques (Myocardite)
  • Anémie

Le taux de mortalité est de 10 à 20%.

3.Traitement :

Le chien peut mourir dans les 2 / 3 jours, il est donc important de l’emmener en urgence chez votre vétérinaire.

Un test rapide réalisé sur un échantillon de selles ou un écouvillon rectal, met en évidence en huit minutes la présence du virus dans la diarrhée du chien suspect.

Un simple frottis sanguin, qui peut être lu après quelques minutes de coloration, apporte aussi une aide précieuse dans le diagnostic de la parvovirose. Si aucun globule blanc ou presque n’est visible sur le frottis sanguin d’un chien présenté avec un fort abattement et une diarrhée hémorragique, cette association de gastro-entérite hémorragique et de leucopénie nous donne une quasi-certitude que nous sommes en présence d’une parvovirose.

Bien souvent, le chien doit être hospitalisé pour survivre à ce virus.

Les chiens atteints de Parovirose souffrent de déshydratation, d’hypoglycémie et d’hypokaliémie. La pose rapide d’un cathéter intra-veineux, et la mise en place de perfusions de fluides, de glucose, et de potassium sont donc au cœur du traitement.

Le traitement se fera par antibiotiques, perfusion, pansements intestinaux, antidiarrhéiques, antiémétiques (vomissements).

Cessez de nourrir votre chien durant la maladie pour permettre à l’intestin de se reposer. Le retour à un régime alimentaire normal se déroulera progressivement, en 4 à 6 semaines, ceci afin de permettre au tube digestif ayant subi des lésions de reprendre son fonctionnement normal.

Les chiots de moins de 2 mois peuvent être protégés par les anticorps du lait de leur mère si celle-ci est vaccinée.

Entre 6 et 8 semaines, le chiot reçoit sa première dose de vaccin, puis à 3 semaines d’intervalles, il reçoit une deuxième injection. Ensuite, un vaccin annuel doit être effectué.

Le chien rejetant le virus par ses scelles, il doit absolument être isolé le temps de sa guérison.

4.Prévention :

La vaccination joue un rôle primordial. Après les ravages causés par cette maladie dans l’espèce canine dans les années 80, les laboratoires disposent aujourd’hui d’un vaccin efficace.

  • Du fait de la grande résistance au virus et de la facilité de transmission, le propriétaire d’un chiot non vacciné doit éviter de le sortir dans la rue. Chez les sujets adultes, la maladie peut se déclarer sous une forme asymptomatique responsable de la propagation du virus dans l’environnement.
  • Une femelle en gestation doit être vaccinée de manière à pouvoir passer les anticorps aux chiots.
  • Il ne faut pas mettre de chiots en contact direct ou indirect avec des chiens non vaccinés.
  • Le virus résiste à de très basse température ou très haute. Le seul moyen de venir à bout de ce virus, c’est de désinfecter minutieusement tous les locaux occupés par le chien contaminé avec de l’eau de javel. Il est conseillé de nettoyer les lieux plusieurs fois.
  • Si votre chien venait à mourir de la parvovirose, attendez 3/4 mois avant d’en acquérir un autre, car le virus continu de vivre assez longtemps dans l’air.

Il existe une particularité concernant la vaccination contre la parvovirose canine : les anticorps maternels, qui constituent des défenses contre la maladie, sont transmis au chiot avant même la naissance à travers le placenta (10 % des anticorps), puis après la naissance, par l’intermédiaire du colostrum, ou « premier lait » (90 % des anticorps).

Or, il se trouve que ces anticorps, s’ils protègent le chiot nouveau-né contre la parvovirose… empêchent aussi la bonne prise du vaccin ! et là où la vie est mal faite, c’est que les anticorps maternels protègent le chiot jusqu’à l’âge de 6-8 semaines… mais inhibent la prise vaccinale jusqu’à 12, voire 16 semaines d’âge. Il existe donc un « trou » entre 6-8 et 12-16 semaines, pendant lequel le chiot n’est protégé ni par les anticorps de la mère, ni par le vaccin. D’autre part, un chiot vacciné trop jeune (avant l’âge de douze semaines), ne sera pas efficacement protégé, jusqu’à ce qu’il reçoive son premier rappel… un an plus tard.

Les chiens qui réchappent d’une parvovirose sont naturellement protégés contre une nouvelle infection pendant au moins seize mois, et pour certains, pour toute leur vie.

On considère classiquement qu’un chien atteint de parvovirose n’est contagieux que pendant quatre ou cinq jours après le début de sa maladie.

5.Mesures hygiéniques:

Le parvovirus est très résistant dans le milieu extérieur : jusqu’à six mois à température ambiante, cinq mois en cas d’exposition au soleil et de sécheresse. Il résiste également à un certain nombre de désinfectants classiques : alcool, acides, éther, ammoniums quaternaires.

Toutes les précautions sont donc à prendre pour la désinfection de l’environnement du chien:

  • Nettoyage et rinçage des objets et de l’environnement,
  • Pour le nettoyage, utiliser un berlingot de 250 ml d’eau de javel à 9,6 % de chlore actif dans un bidon de 5 à 10 litres, avec une eau froide ou tiède. À utiliser rapidement après préparation,
  • Le temps de contact avant rinçage doit être d’au moins dix minutes.
Parvovirus

https://marketing.net.zooplus.fr/ts/i3971185/tsc?typ=r&amc=con.zooplus.494362.487364.6887&tst=!!TIMESTAMP!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s