Apprendre la propreté à mon chiot

Tous les possesseurs de chiot on déjà connu ce moment ou , en se levant le matin ou en pleine nuit, on marche dans une flaque de pipi ( pour les plus chanceux, les autres , je compati !).

Dans cet article, je vais vous proposer plusieurs conseils pour apprendre la propreté à votre chiot ainsi que les erreurs à ne pas faire afin que l’arrivée de votre chiot se passe pour le mieux 🙂

Tout d’abord, sachez que ce n’est pas la peine de commencer l’apprentissage avant les deux mois du chiot. Vous perdrez votre temps, tout simplement parce que durant ses premières semaines de vie, le chiot ne sait pas se retenir, car le contrôle des sphincters (ce sont les muscles qui lui permettent de se retenir) n’est pas complet.

Vers l’âge de deux ou trois mois, il va comprendre qu’il faut qu’il fasse ses besoins en dehors de là où il dort.

Il va donc commencer par faire ses besoins dans un endroit précis de la maison. Souvent le même d’ailleurs, car l’odeur d’un ancien pipi va l’attirer. Ce n’est qu’a ce moment donc que vous pouvez commencer l’apprentissage.

Il faut connaitre la fréquence des besoins du chiot. Celle-ci dépend de deux choses :

  • Son âge:

Un chiot âgé de 6 à 10 semaines à un mauvais contrôle de sa vessie et de son intestin. Il peut se contenir environ 1 heure pas plus, d’où la visite toutes les heures à l’extérieur pour se soulager. Lorsque le chiot atteint ces 3 mois, il pourra se retenir pendant presque 3 heures, attention ce n’est pas précis. Et lorsqu’il atteint l’âge adulte, il pourra se retenir pendant 8 à 10 heures. Dix heures est le maximum pour la plupart des chiens, ne vous attendez pas à mieux que cela.

  • La fréquence et la quantité de nourriture et d’eau:

Quand un chiot vient juste de manger ou boire de l’eau, il aura inévitablement besoin de faire ses besoins dans les minutes qui suivent. À vous de répondre le plus rapidement possible à sa demande.

1.Quelles sont les règles de base pour le maître?

  • Le chiot de 3 mois comprend parfaitement les ordres que vous lui donnez, il ne faut donc pas attendre pour lui apprendre les règles de propreté.
  • Les punitions sont à bannir formellement dans l’apprentissage de la propreté. A l’inverse, je vous recommande de le féliciter « à outrance » à chaque pipi ou caca dehors (faites le dès qu’il a fini et pas pendant, cela risque de le « couper dans son élan »). Selon ce que votre chiot préfère, vous pourrez lui donner une friandise, jouer avec son jouet préféré ou bien lui faire une bonne dose de câlin après chaque besoin en dehors de chez vous. Faites attention, si vous avez un petit malin comme la mienne, il peut se mettre en « position caca » sans rien faire juste pour avoir une friandise! oui oui, ma chienne me faisait ça !
  • Tolérer les petits accidents : Je sais que ce n’est pas facile de ramasser toute la journée des pipis, mais votre chiot ne le fait pas exprès.
  • Nettoyer hors de sa présence : Ne nettoyez jamais les « dégâts » devant l’animal : votre position assise, une éponge ou une serpillière en main, l’incitera au jeu.
  • Ne mettez pas le nez de votre chien dedans: ça ne sert absolument à rien, et le chien ne va pas comprendre. Aussi, il risque de se mettre à manger ses crottes de peur de se faire réprimander une nouvelle fois pour faire disparaître toute trace de sa « bêtise ».
  • On ne peut pas éviter d’avoir un coin dans la maison dédié aux « toilettes » du chiot, surtout lorsque l’on est en appartement: Pour cela, il y a plusieurs accessoires que vous pouvez vous procurer en animalerie ou sur internet: tapis de propreté, alèse etc. Amenez le chiot fréquemment à cet endroit afin qu’il comprenne que c’est la qu’il doit faire ses besoins.
  • Quand vous sortez votre chiot, ne jouez pas avec lui tant qu’il n’a pas fait ses besoins. Sinon la sortie pour lui signifiera le moment où il joue avec son maître et non pas celui où il doit faire ses besoins.

2.Comment apprendre la propreté à un chiot ?

L’apprentissage de la propreté du chiot n’est pas difficile à mettre en place. Il faut tout simplement s’investir et être persévérant.

En mettant en place un apprentissage de la propreté basé sur le renforcement positif, vous allez initier les bons réflexes naturels à votre chiot.

Les chiots aiment dormir dans des endroits propres. C’est pour cette raison qu’il faut délimiter des endroits bien précis, le coin dodo, le coin toilette et le coin des repas.

Un chiot urine assez souvent, mais ne viendra pas forcément vous dire quand. Ce sera à vous d’anticiper en scrutant son comportement (tourne en rond, flaire des coins qui lui semblent appropriés…). Un chien avec une envie pressante se repère très facilement. Généralement, il a tendance à tourner en rond et à renifler le sol. C’est le signe annonciateur d’une envie pressante.

Pour apprendre la propreté, le chiot va avoir besoin d’être sorti très souvent les premières semaines:

  • Dès le réveil;
  • Après chaque repas : un chiot mange trois fois par jour, après chaque repas, il fait ses besoins, c’est automatique;
  • Après chaque phase de jeu: l’excitation lui « donne envie » de faire pipi;
  • Pour éviter les accidents nocturne :sortez votre chiot le plus tard possible avant le coucher : 23h00 par exemple. Une fois la dernière sortie faite, essayez de ne pas solliciter trop le chiot (pas de jeu). Vous pouvez « limiter l’espace » de votre chiot la nuit. En effet, plus l’espace est grand et plus le chiot risque de s’aventurer en dehors du panier et l’accident arrive. Vous pouvez opter pour une cage ou une caisse de transport adaptée a sa taille en lui mettant un alèse à l’intérieur par exemple.

Dans l’idéal, vous devez sortir votre chiot toutes les 2 heures maximum. Même si vous avez un jardin, ne vous contentez pas de mettre le chiot dehors : accompagnez-le pour lui montrer où vous souhaitez qu’il fasse ses besoins. Soyez patient, laissez le temps au chiot de renifler et d’éliminer tranquillement.

Ne rentrez pas immédiatement après que votre chiot ai fait ses besoins, il pourrait les associer à la fin de la balade, et se retenir.

Pour résumer:

  • Sortez votre chiot toutes les 2h maximum et après chaque repas, période de jeu ou dodo;
  • Si le chiot se met en position et vous le voyez faire : interrompez-le tout de suite, un NON franc et sonore, un claquement de main. Bref il faut qu’il s’arrête. Un fois l’action interrompue, saisissez votre chiot et hop tout le monde dehors, dès qu’il refait (même trois gouttes) dehors, on le félicite ;
  • Le chiot a fait ses besoins en dehors de votre champ visuel et vous vous en rendez compte plus tard. Même si cela fait 3 secondes, c’est trop tard, ne le disputez pas, il ne comprendra pas pourquoi ; le chiot n’est pas capable d’associer deux événements distincts dans le temps. Mettez-le dans une autre pièce et nettoyez les bêtises.

Vous verrez qu’au fur et à mesure, il apprendra à se retenir et à attendre à ce que vous le sortiez. A vous de ne pas le laisser pendant 15 heures tout seul sans le sortir. Là, s’il fait ses besoins à l’intérieur, cela ne sera pas de sa faute mais de la votre ;).

3. Quelles sont les erreurs à ne pas commettre?

  • Punir le chiot en le prenant par la peau du cou et de mettre le museau dans ces excréments: Comme dit plus haut, cette méthode d’approche ne fonctionne pas et ralenti considérablement le processus de l’apprentissage.
  • Punir le chiot tardivement après les faits: Si vous ne prenez pas votre chiot sur le fait, ne le punissez pas. Cela apporte une confusion dans l’esprit du chiot (ils ne vivent pas dans le passé mais uniquement à l’instant présent) et le chiot ne comprendra pas pourquoi vous êtes énervé contre lui.
  • Après un accident, emmener le chiot dans son coin toilette en lui faisant comprendre de manière punitive qu’il doit se libérer à cet endroit. Encore une fois votre petite boule de poils ne comprendra pas pourquoi vous agissez ainsi.
  • Ne pas utiliser une zone de confinement: Vous devez établir une zone de vie pour votre chiot et de préférence confinée pour l’empêcher de faire ses besoins dans un autre endroit de la maison, c’est la clé d’un apprentissage réussi.
  • Surprendre son chiot en lui jetant sans scrupules un objet pour qu’il cesse de se soulager sur le sol de la maison. Cette méthode est dévastatrice car votre chiot commencera à cacher ses excréments de plusieurs façons. Pire il essayera de se retenir par peur ce qui peut engendrer des gros problèmes de santé.
  • Ne pas « respecter le timing ». Vous devez reconnaître les moments clefs pour l’emmener faire ses besoins dehors.
  • Ne jamais nettoyer avec un produit javelisé, c’est une odeur qui les attire et qui motiverai votre chien a refaire ses besoins a cet endroit précis. A la place, vous pouvez utiliser les produits suivants:
  1. Le vinaigre blanc: il désinfecte, nettoie et désodorise.
  2. Le bicarbonate de soude qui permet de faire disparaître les tâches d’urine efficacement.
  3. Le citron, qui grâce à son caractère acide, nettoie et désinfecte.

https://marketing.net.zooplus.fr/ts/i3971185/tsc?typ=r&amc=con.zooplus.494362.487364.141006&tst=!!TIMESTAMP!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s